Les vertus de l'Agave

Publié le par M. Aurangé

Les vertus de l'Agave

Au fil de mes lectures, j'ai découvert plusieurs informations intéressantes sur l'agave, cette plante dont on se sert dans l'élaboration de la tequila. Son nom, tiré du grec agauê qui signifie admirable, donne une idée de ses différentes qualités.

Tout d'abord, un livre, "Mexique, l'Homme et l'Agave", de Sabine Hargous, paru aux éditions L'Harmattan, retrace l'histoire de cette plante dans le Mexique de la période précolombienne jusqu'à nos jours.

"Pour des milliers de petits paysans mexicains, indiens ou métis, l'agave est plus qu'une plante. Connu depuis plus de dix mille ans, les Espagnols le surnommèrent " L'arbre à merveilles " pour ses innombrables utilisations. Sur les hauts plateaux arides, il constitue un fidèle allié qui aide à survivre, tandis que sur les basses terres tropicales il exprime la perpétuation d'un esclavage déguisé. Au nord comme au sud, cette plante qui a fait la richesse du Yucatan au XIXe siècle est aujourd'hui synonyme de faim, dans un Mexique qui demeure plus que jamais " le pays de l'inégalité "".

Les vertus de l'Agave

Selon un article paru dans le journal espagnol ABC en mars dernier "La planta del tequila también podría servir para controlar la diabetes" (vous trouverez la version originale ici), une étude récente a démontré que cette plante pouvait également avoir des effets bénéfiques sur le contrôle de la glycémie des personnes atteintes de diabète :

De l'agave pour contrôler le diabète (ABC)

Outre la fameuse tequila, l'agave contient un produit infiniment plus bénéfique pour la santé que le puissant alcool distillé que l'on extrait de ses feuilles. La clef résiderait dans les « agaves », sucres naturels singuliers (fructanes) se trouvant dans cette plante et qui, sans être digestibles pour l'être humain, pourraient agir comme une fibre alimentaire, sans élever la glycémie. De plus, ces fructanes, polymères de fructose dérivés de la molécule de saccharose, auraient également des effets prébiotiques reconnus, tels que l'amélioration de la présence de bifidobactéries dans le côlon et la prévention des maladies intestinales.

Selon les experts du Centre de Recherche et d'Etudes Avancées en Biotechnologie et Biochimie d'Irapuato, grâce à ces « agaves », non seulement les niveaux de glucose diminuent et ceux de GLP-1 (un péptide analogue au glucagon de type 1) augmentent, mais la production d'insuline est également stimulée. Bien que les agaves contiennent du fructose, elles comportent de longues chaînes ramifiées, liées entre elles, que le corps humain ne peut assimiler, de sorte qu'elles n'affectent pas la glycémie ; c'est pourquoi elles pourraient être utilisées pour contrôler le diabète de type 2.

Dans les études qui ont été réalisées, un groupe de souris a été nourri avec un régime standard et l'on a ajouté quotidiennement ces substances dans leur eau. Les souris ont été pesées chaque jour et leur glycémie a été contrôlée toutes les semaines. La plupart des souris qui ont pris ces substances mangeaient moins, ont perdu du poids et leur niveau de glucose dans le sang s'est réduit comparativement aux autres édulcorants comme le glucose, le fructose, la saccharose, le sirop d'agave et l'aspartame.

« Les agaves, comme d'autres fructanes composées de sucre fructose, sont les meilleurs édulcorants pour maintenir la croissance des bactéries bénéfiques pour la santé dans la bouche et l'intestin » explique Mercedes G. Lopez, qui souligne également qu'elles peuvent aider les gens à se sentir plus rassasiés, tout en réduisant l'alimentation. Toutefois, avertit la chercheuse, « comme l'éthanol de la tequila provient de la fermentation du glucose et du fructose produite après la cuisson des feuilles de cette plante, les agaves se transforment en éthanol et par conséquent, ne se trouvent plus dans le produit fini de la tequila ». De sorte qu'on ne peut rechercher d'effets bénéfiques pour les diabétiques dans l'ingestion de cette boisson alcoolisée, car il n'y en a pas.

Les agaves dérivés de la plante de la tequila sont, en outre, meilleurs que les édulcorants artificiels car ils ne provoquent pas d'effets secondaires, tels que les maux de tête. Le seul inconvénient, termine Mercedes G. Lopez, est que « le goût n'est pas aussi sucré que celui des édulcorants artificiels ». On ne peut pas être parfait.

Publié dans Divers

Commenter cet article

P
Bonjour Marlène
Très intéressant cet article !
Les plantes sont nos amies, je crois qu'on l'oublie trop souvent...
Bises et bon lundi
Répondre
M
Bonjour Paloma,
Merci beaucoup pour ton commentaire !
Bon lundi à toi aussi