CopyrightFrance.com compteur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

55 articles avec poemes et textes courts

Poème LVII - Le sentier

Publié le par M. Aurangé

Qu’il est long ce sentier
Qui grimpe la colline
Et pourtant, si léger

Tout un monde s’y anime

 

Sans demander

Ni pourquoi, ni comment

En ce lieu ils sont nés

Et goûtent le présent

 

Une vie légère et douce

Entre oliviers et vignes

Au chant des cigales poussent

Romarin et santoline

 

Pour te dire aujourd’hui

Toi, le promeneur

Goûte cette liqueur

Paisible de la vie

 

Elixir de bonheur

 

Marlène Aurangé

(source : Pixabay)

(source : Pixabay)

Partager cet article

Repost0

Poème LVI - Doux matin

Publié le par M. Aurangé

Un sourire, rayon de soleil

Se pose papillon vermeil

Sur ma bouche, rosée du matin

Mes yeux s’ouvrent à la douceur de tes mains

 

Un souffle, tendre caresse

De la vie m’enivre sans cesse

Ton regard sucré, pétille

Et mon âme déshabille

 

Enveloppés de silence

Entraînés dans la danse

De nos cœurs enlacés

Laissons-nous porter

 

Par cette douce cadence

Cette joie immense

Qui dans tes prunelles fleurit

Et nos âmes reverdit

 

L’amour est merveille

Lorsque nos cœurs s’éveillent

Vibrants et présents

A ce nouveau printemps

 

Marlène Aurangé

Source : Pixabay.com

Source : Pixabay.com

Partager cet article

Repost0

Poème LV - Pour Raphaël

Publié le par M. Aurangé

Pour mon filleul

Poème et aquarelle de Marlène Aurangé

Poème et aquarelle de Marlène Aurangé

Partager cet article

Repost0

Poème LIV - Vous étiez là

Publié le par M. Aurangé

Vous étiez là depuis toujours

Et je ne vous entendais pas

Vous me suiviez avec amour

A chacun de mes pas

 

Ma bonne étoile brille là-haut

Que ne regardais-je le ciel

Dans l’obscurité de mes maux

Que le sol sous mes semelles

 

Relever la tête et la poitrine

Être confiante en l’avenir

Devant nul autre je ne m’incline

Et me délivre des soupirs

 

Le passé comme un souffle volage

M’enseigne ce que je suis

Et prenant des reflets de mirage

Rends tangible la présence infinie

 

Aujourd’hui de joie remplie

De n’être plus jamais seule

Je vous rends grâce par la poésie

Guides de ma vie spirituelle

 

Marlène Aurangé

Basilique Notre-Dame de Fourvière, Lyon (photo : Marlène Aurangé)

Basilique Notre-Dame de Fourvière, Lyon (photo : Marlène Aurangé)

Partager cet article

Repost0

Poème LIII - Les rives du lac

Publié le par M. Aurangé

Ad augusta per angusta

Le long de l’eau qui doucement ondule
Dans la suave lumière du crépuscule
Cheminent sur un chemin étroit
Deux âmes unies autrefois

Les rives du lac sont si différentes
De couleurs et d’ombres, d’odeurs enivrantes
Et pourtant reliées en deux points essentiels
Qui séparent et unissent, danse originelle

Ainsi vont les âmes ignorantes et meurtries
Baignées dans les flots des passions de la vie
Ballotées et sans cesse éloignées
Mais au bout du lac, un jour rapprochées

Car les rives du lac toujours se rejoignent
En un point identique à celui qui éloigne
Les âmes éveillées savent reconnaître
Avec patience et paix, le destin de leur Être

Il n’est ainsi point d’angoisse
En l’avenir, au temps qui passe
En faisant confiance avec amour
A l’Univers qui nous entoure

 

Marlène Aurangé

Canet-en-Roussillon, Pyrénées-Orientales (photo : Marlène Aurangé)

Canet-en-Roussillon, Pyrénées-Orientales (photo : Marlène Aurangé)

Partager cet article

Repost0

Poème LII - Femmes

Publié le par M. Aurangé

Femmes sensibles ou félines

Qui venez en mon esprit
Inspiration divine
Ou hasard fortuit

 

Prénoms qui s’imposent
Comme étendards pour toutes
Femmes idéales qui posent
A leurs pieds tous les doutes

 

Réveil du passé
Comme un parfum qu’on hume
Une voix, un baiser
Aussi léger qu’une plume

 

Prononcé coupable
D’un amant égaré
Une tension palpable
Au prénom balbutié

 

Sans un mot, sans un souffle
Ces femmes en silence
D’habitudes s’emmitouflent
Pour ne voir l’évidence

 

Jusqu’au jour, libérées
Avanceront dans la joie
Puisque sorties des nuées
Par la force de leur choix

 

Femme ou homme
Nous ne sommes
Le bien de personne


Marlène Aurangé

Source : Pixabay.com

Source : Pixabay.com

Partager cet article

Repost0

Poème LI - Soleils, seul oeil

Publié le par M. Aurangé

Soleil, ô seul œil
De l'Univers, depuis la Terre
Paraît seule source de lumière
Roi des astres, t'en enorgueillis

 

Ton souffle, ô Soleil, est de feu
Ton cœur rougeoît d'or et de cuivre
Et des rayons de lueur vive
Flamboient aux confins des cieux

 

Ainsi tu te montres aux hommes
Plus grand que tes sœurs les étoiles
Qui au grand jour deviennent pâles
Perdues, diluées dans ton royaume

 

Mais d'aussi loin que naisse leur clarté
Certaines, plus imposantes encore
N'envient nullement tes qualités

 

Cette lumière des confins du cosmos,
C'est d'elle dont rêvent les poètes
Quand tu réchauffes les corps, sous les oripeaux

 

Soleil, depuis les nuits ancestrales
Tu joues dans les esprits, insufflant des doutes
Et l'Homme, insatiable, traçant sa route
Sait que tu es étoile parmi les étoiles

 

Marlène Aurangé

(source : Pixabay.com)
(source : Pixabay.com)

(source : Pixabay.com)

Partager cet article

Repost0

Poème L - Indifférence

Publié le par M. Aurangé

Indifférence, au regard de l’absence

Dans le feu des passions tu restes incomprise

Déesse froide aux glaciales brises

De brins d’amour tu t’empares, ton poison ensemence

 

Indifférence, à ceux qui te brave

Rendons hommage à leur vain courage

De tenter réchauffer la vide enclave

Percée, soudaine, irrémédiable outrage

 

Indifférence, puisque installée dans les cœurs

Contraire de l’amour, sans espoir ni rancœur

Vide parfait des émotions, lac sans ridules

Ignorant en face les passions s’accumulent

 

Sur un banc de sable tu t’es abandonnée

Solitude fruit de ta volonté

Dans l’écume d’un soir je t’aurais laissée

Et les faux espoirs dans les vagues dilués

 

Loin des colères et des vaines rancoeurs

Il faut entendre la différence des cœurs

Qui parfois changent à leur gré leur mélodie

Ne pas s’attarder, trouver une nouvelle harmonie

 

Marlène Aurangé

La Carte du Tendre (source : Wikipedia)

La Carte du Tendre (source : Wikipedia)

Partager cet article

Repost0

Poème XLIX - Ode n°11

Publié le par M. Aurangé

Je me jette à l’eau
J’écris l’ode
L’eau de l’Aude, l’eau de là
L’eau est ode, ode à la joie
Aude à l’amour
Ode à l’eau de parfum
D’un flacon bleu comme l’eau
Méditerranée eau de cristal
Aude cristallise mon ode
Dans le rayon sacré du soleil
L’Aude brille et l’eau de mer
A le goût de l’ode et de l’iode
Comme le goût solitaire
De l’eau de mes yeux
Qui coule, Ô l’eau de mes mots
Chassent mes maux
L’eau de mes yeux coule sur l’Aude
Nous deux dans l’eau
Ode à nos souvenirs heureux

Marlène Aurangé

La mer, Gruissan (photo : Marlène Aurangé)

La mer, Gruissan (photo : Marlène Aurangé)

Partager cet article

Repost0

Poème XLVIII - Kaléidoscope émotionnel

Publié le par M. Aurangé

Comme mille et un grains de lumière
Couleurs d’automne, couleurs d’hiver
Tourne mon kaléidoscope
Regarde-moi au microscope

Entre tes mains, je virevolte
Je passe des joies aux pires révoltes
Au gré de tes hauts et tes bas
Sur nos ébats plus de débats

Trouver la bonne combinaison
Celle qui au temps donnera raison
A ce joli jeu de miroir
Tourne, tourne avant qu’il ne soit trop tard

Comme un typhon dans un tunnel
Tournent mes paillettes émotionnelles
Comme du maïs dans un silo, trop chaud
Popcorn je serai bientôt

Je tourne et gonfle dans le ciel
Tourne mon grain exponentiel
Dans les étoiles et dans le feu
Pour voir plus loin que ne portent mes yeux

Du kaléidoscope je m’évaderai
Loin de ces miroirs mauvais
Et descendrai du carrousel
T’annoncer sur le Port, la Nouvelle

Marlène Aurangé

Grue et silos du port de commerce de Port-la-Nouvelle (Photos : Marlène Aurangé avec filtre Photolab)
Grue et silos du port de commerce de Port-la-Nouvelle (Photos : Marlène Aurangé avec filtre Photolab)

Grue et silos du port de commerce de Port-la-Nouvelle (Photos : Marlène Aurangé avec filtre Photolab)

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>