Poème LVII - Le sentier

Publié le par M. Aurangé

Qu’il est long ce sentier
Qui grimpe la colline
Et pourtant, si léger

Tout un monde s’y anime

 

Sans demander

Ni pourquoi, ni comment

En ce lieu ils sont nés

Et goûtent le présent

 

Une vie légère et douce

Entre oliviers et vignes

Au chant des cigales poussent

Romarin et santoline

 

Pour te dire aujourd’hui

Toi, le promeneur

Goûte cette liqueur

Paisible de la vie

 

Elixir de bonheur

 

Marlène Aurangé

(source : Pixabay)

(source : Pixabay)

Commenter cet article

Shana 18/10/2019 17:47

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.

M. Aurangé 29/10/2019 16:25

Merci beaucoup, je vais aller visiter votre site. A bientôt